Technique novatrice de construction bois pour un centre sportif suisse

21 janvier 2020
Technique novatrice de construction bois pour un centre sportif suisse

À Sargans, petit village de 6700 habitants de l’est de la Suisse, près de la frontière avec le Liechtenstein, l’achèvement d’un nouveau centre sportif a nécessité l’utilisation de techniques de construction en bois, certaines plus traditionnelles, d’autres plus innovantes.

Plusieurs contraintes ont nécessité de l’ingéniosité dans l’utilisation du bois.

Le principal défi de ce projet de 4860 mètres carrés, achevé en 2012 et qui compte 4 gymnases, fut la présence d’un site marécageux qui empêchait l’utilisation de bois lourd. La structure devait être légère. Les pieux de l’ancien bâtiment ont été réutilisés pour la nouvelle structure et le bâtiment préfabriqué fut l’option choisie.

En bois d’épicéa, la structure sérielle et dense traverse toutes les parties du bâtiment et souligne les qualités architecturales et spatiales des pièces principales : hall d’entrée, gymnase, salles de fitness.

« La structure porteuse principale en bois d’épicéa se compose de quarante minces cadres à ossature de bois lamellé, étroitement disposés en rangées et partiellement sur deux étages, de différente résistance. Les dalles de plancher dans la partie à deux étages sont fabriquées avec un système composite bois-béton et des poutres porteuses combinées en frêne/épicéa lamellé-collé. », expliquent les architectes HILDEBRAND et Ruprecht Architekten qui ont travaillé sur le projet.

De plus, « l’ensemble du bâtiment est entretoisé à l’aide de murs de construction à ossature de bois comme panneaux de cisaillement avec des planches en panneaux OSB. »

 

Moins lourd que le béton et l’acier

Selon les spécialistes de l’École polytechnique d’architecture et d’urbanisme d’Oued Smar, « l’épicéa pèse entre 430 et 470 kg/m³ lorsqu’il est sec à l’air (taux d’humidité du bois 15 %), soit cinq fois moins que le béton et dix-sept fois moins que l’acier. La résistance du bois par rapport à son poids le rend très attractif pour des réalisations légères. » Fait intéressant : la structure en bois à Sargans peut être vue de partout, y compris du noyau intérieur de l’établissement.

Autre défi pour les concepteurs, le bâtiment devait être construit rapidement en utilisant des matériaux locaux. Le bois est donc présent à la fois à l’intérieur, mais également sur l’extérieur du centre sportif.

Pour des raisons de poids, de logistique et de développement durable, encore une fois l’utilisation du bois a été le choix des concepteurs. En innovant, ils ont pu livrer un produit exemplaire, au bénéfice des citoyens et des utilisateurs.

Photo Roman Keller

Vincent Rochette, correspondant Europe pour Formabois

Sources :

Les structures en bois —Le lamellé-collé, https://fr.slideshare.net/bibaarchitecte/le-bois-et-lamell-coll

Hildebrand : https://www.hildebrand.ch/en/architecture/sportzentrum-sargans

Lisez d’autres articles qui pourraient vous intéresser.

12 novembre 2020
Pouvez-vous nommer une entreprise de l’industrie du bois au Québec plus ancienne que le Château Frontenac ? Une entreprise toujours...
6 octobre 2020
Accéder à un poste permanent, avoir un meilleur salaire et des conditions de travail plus avantageuses, ça peut se...