SmartMill : l’art de transformer l’industrie du bois de façon durable et humaine

5 octobre 2022
SmartMill : l’art de transformer l’industrie du bois de façon durable et humaine

Avez-vous entendu parler de SmartMill? Ou peut-être de son tout nouveau Smart Robot? Chose certaine, ce joueur fait une entrée remarquée dans la technologie d’automatisation pour l’industrie du bois!

Animé par une vision humaine, novatrice et rassembleuse, son président, Jean Bérubé, ing. ASC, a capté l’attention de l’équipe Formabois. Au point que nous avons voulu échanger avec lui pour en apprendre davantage sur son approche concrète et rafraîchissante.

L’intelligence artificielle et la créativité au service de nos entreprises

Riche d’une expérience de plus de 30 ans dans le secteur, Jean Bérubé, ing. ASC, a décidé de mettre son savoir-faire en action en créant des solutions novatrices qui intègrent l’intelligence artificielle, la robotisation et l’automatisation dans les usines en transformation du bois.

« Au-delà de l’automatisation complète des usines que l’on vise par nos solutions, on veut apporter de la valeur, une intelligence des systèmes. Notre inspiration vient de ce qui nous entoure : notre propre expérience en usine, les défis de nos clients, mais aussi d’autres secteurs d’activités desquels on peut exporter des connaissances utiles », explique-t-il.

 

S’il y a une chose qui a de la valeur pour le président de SmartMill, c’est bien le travail d’équipe. Celui avec ses partenaires, ses clients et ses employés. M. Bérubé rappelle à quel point l’échange et le partage de connaissances sont essentiels pour nos entreprises de la transformation du bois au Québec.

« Chez SmartMill, on est comme une équipe de hockey : tout le monde est important, quel que soit son rôle. On mise beaucoup sur notre équipe, qui est passée de 2 employés en 2020 à 38 employés en 2022! Les défis techniques, on les relève ensemble pour mieux planifier, diminuer le stress et profiter d’une ambiance de travail vraiment agréable. Et surtout, on partage la fierté de réaliser quelque chose d’unique et d’assez complexe les uns avec les autres », ajoute M. Bérubé en souriant.

Mentionnons que, dès son implantation, SmartMill a conclu 2 ventes de robots à l’international, dont l’une avec la plus grande entreprise de production forestière en Amérique du Nord : Canfor.

Devant l’intérêt croissant pour ce produit novateur, plus de 15 soumissions ont été faites, favorisant ainsi l’introduction du Smart Robot aux États-Unis. Cela a aussi permis de viser une première implantation d’affaires à l’extérieur du Canada à court terme, afin que le Smart Robot  rejoigne les nombreux Smart Lug Loader (chargeurs à pinces intelligents) et les Smart Trim (équipements 3-en-1 : chargeur, fence et ébouteur) déjà en fonctionnement.

Parallèlement, un partenariat avec le suédois Dynalyse, l’un des plus importants manufacturiers de systèmes de mesure MSR destinés à l’industrie de la transformation du bois, ouvre à SmartMill les portes du marché européen à partir de 2023.

Une vision d’avenir pour revaloriser notre industrie

Très engagé auprès de sa clientèle, Jean Bérubé s’est aussi donné pour mission de contribuer significativement à la revalorisation de l’industrie de la transformation du bois.

« Avec les apprentissages du marché américain, l’expérience sur le terrain et les échanges avec les propriétaires d’entreprises d’ici, j’espère, bien humblement, amener une nouvelle vision. Une nouvelle façon de faire qui pourrait être suivie par d’autres manufacturiers pour les aider à se transformer et demeurer compétitifs. Les défis d’aujourd’hui sont nombreux, et c’est en faisant preuve d’innovation que l’on peut réussir à redorer le blason de notre industrie », déclare le président de SmartMill.

L’implication de M. Bérubé avec divers partenaires comme Formabois a justement pour but d’outiller les entreprises de la transformation du bois au Québec à faire face à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

« On a beau développer les meilleurs produits pour automatiser les lignes de production, mais si les travailleurs qui les opèrent ne sont pas adéquatement formés, le problème de la pénurie de main-d’œuvre ne sera pas réglé pour autant. Les programmes d’études, comme les DEP en région, sont une belle façon de s’assurer que la relève acquiert les connaissances et l’expertise requises pour opérer ces robots de manière optimale », renchérit-il.

Garder le cap et regarder droit devant, tout en restant authentique

À travers la croissance fulgurante de SmartMill et la volonté de l’entreprise d’influencer positivement l’avenir de l’industrie de la transformation du bois, M. Bérubé insiste sur la nécessité de rester fidèle à ce qui compte réellement : les gens.

« Oui, le produit est important, mais l’humain devrait être au cœur des préoccupations. Aller plus loin, faire les choses autrement, ça passe par l’équipe en place, les partenaires et les clients. L’écoute, l’entraide et la collaboration sont ce qu’il y a de plus précieux si l’on veut inspirer le changement, dessiner l’avenir de notre industrie », conclut Jean Bérubé.

Pour en savoir plus sur SmartMill et sur ses technologies d’automatisation, cliquez ici.

Par Maude Lambert-Bonin, rédactrice pour Formabois

Merci à Jean Bérubé, ing. ASC, président de SmartMill, pour l’entrevue exclusive accordée lors de la rédaction de cet article.

Lisez d’autres articles qui pourraient vous intéresser.

16 novembre 2022
Votre entreprise est confrontée à des départs massifs à la retraite et a de la difficulté à trouver une...
25 octobre 2022
Les habiletés relationnelles, ou les soft skills, ça vous dit quelque chose? Vous en avez sans doute entendu parler,...