Réorienter sa carrière avec une formation en affûtage? Pourquoi pas!

6 octobre 2020
Réorienter sa carrière avec une formation en affûtage? Pourquoi pas!

Accéder à un poste permanent, avoir un meilleur salaire et des conditions de travail plus avantageuses, ça peut se faire plus rapidement que l’on pense ! Nous avons échangé avec Jérôme Labrecque, enseignant au DEP en affûtage, offert en alternance travail-études et en formation continue à l’École de foresterie de Duchesnay (Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier). Parions que ses observations vous feront voir la formation continue sous un angle nouveau !

Un meilleur emploi en seulement six mois

Saviez-vous qu’il n’est plus nécessaire de passer beaucoup de temps sur les bancs d’école pour décrocher un emploi stable ? L’industrie de la transformation du bois au Québec est en pleine effervescence avec un éventail de formations ainsi que de formations continues pratiques, concrètes, stimulantes et axées sur la réalité du marché du travail.

« Le principal avantage de la formation en affûtage, c’est assurément la mise de l’avant de l’aspect pratique. En fait, l’aspect pratique représente 80 % de la formation. On touche à différents modules à la fois sur divers postes de travail. Les étudiants apprécient vraiment l’entraide et l’esprit d’équipe, c’est un élément qui ressort constamment dans les discussions. La formation est d’ailleurs adaptée en fonction du groupe et de chacune des personnes. Ça devient presque un enseignement individualisé », explique Jérôme Labrecque.

Fait intéressant à savoir : Jérôme Labrecque est non seulement enseignant au DEP en affûtage depuis 15 ans, mais aussi président d’Affûtage et Foresterie JL inc. et propriétaire de la scierie Bois Cargault inc. Il connaît donc parfaitement les exigences pour exercer ce métier sur le terrain.

« Plusieurs clients de mon entreprise assument les frais de formation en affûtage pour leurs employés. Cette dynamique est très intéressante, car je peux intervenir de manière plus ciblée pour faire en sorte que les étudiants rencontrent les standards de mes clients », poursuit M. Labrecque.

Avec un taux de réussite de 98 % et le plein emploi en affûtage, les étudiants sont pratiquement assurés d’obtenir un meilleur poste au sein de leur entreprise actuelle, tout en ayant une sécurité d’emploi dans le secteur à plus long terme.

« En seulement six mois, on peut compléter une formation spécialisée et avoir une attestation en poche. Ça ouvre des portes et, surtout, ça procure des conditions de travail et une qualité de vie accrues », ajoute M. Labrecque.

Se former tout en maintenant son lien d’emploi

Interrogé sur ce qui a le plus changé au cours des 15 dernières années dans son métier de formateur, Jérôme Labrecque répond sans hésiter que c’est principalement le type de clientèle.

« Avant, on voyait beaucoup de jeunes dans nos groupes au DEP en affûtage. Maintenant, ce sont davantage des travailleurs avec de l’expérience sur le terrain, qui veulent développer leurs compétences professionnelles et avoir des possibilités d’avancement. L’alternance travail-études et la formation continue leur permettent justement de se former tout en maintenant leur lien d’emploi », dit-il.

Pour certains étudiants, le DEP en affûtage se veut un premier diplôme à vie, d’où le grand sentiment de fierté qui les anime.

« La grande majorité des étudiants que je vois peuvent compter sur le soutien de leur employeur, qui paie les frais de formation en affûtage. Formabois contribue également à financer plusieurs cohortes de formation continue, notamment une en affûtage comme celle qui se déroule présentement à Duchesnay. Mon double rôle de formateur et de dirigeant d’entreprise dans l’industrie du bois me porte sincèrement à croire que c’est une situation gagnant-gagnant. Les employeurs profitent d’une main-d’œuvre qualifiée et les travailleurs améliorent leurs conditions de travail avec une sécurité d’emploi. Bref, tout le monde en bénéficie, y compris l’industrie de la transformation du bois au Québec », conclut Jérôme Labrecque.

Le DEP réalisé en alternance travail-études et la formation continue en affûtage sont offerts aux travailleurs œuvrant dans le secteur de la transformation des produits du bois. 

Communiquez avec nous pour information ou inscription.

Maude Lambert-Bonin, rédactrice web pour Formabois

Lisez d’autres articles qui pourraient vous intéresser.

16 juin 2020
Innover en temps de crise, faire un lancement de produits en pleine pandémie ? Rien n’est à l’épreuve du fleuron...
13 avril 2020
Des programmes d’aide gouvernementaux sans précédent ont récemment été annoncés pour soutenir les entreprises d’ici en vue de la...