Les habiletés relationnelles : un tournant bénéfique pour tout le monde en milieu de travail

25 octobre 2022
Les habiletés relationnelles : un tournant bénéfique pour tout le monde en milieu de travail

Les habiletés relationnelles, ou les soft skills, ça vous dit quelque chose? Vous en avez sans doute entendu parler, mais savez-vous en quoi cela consiste exactement? Et surtout, avez-vous une idée des fondements et des outils nécessaires pour les mettre en valeur dans votre milieu de travail?

La conférence de Benoit Chalifoux, en septembre dernier, au Grand Rendez-vous RH manufacturier 2022 nous a beaucoup inspirés. Il faut dire que le conférencier international a suscité notre intérêt dès les premières secondes, entre autres par son approche chaleureuse, dynamique et teintée d’humour. Voici ce que nous y avons appris ou encore compris sous un angle nouveau.

Tout part de notre attitude

Au début de sa conférence, Benoit Chalifoux nous a ramenés des années en arrière, à l’époque où il voulait devenir joueur professionnel de soccer – un rêve qu’il n’a de toute évidence pas réalisé, puisqu’il est maintenant conférencier. À travers son histoire authentique, touchante et rocambolesque par moments, il a su démontrer à quel point l’attitude que nous adoptons dans une situation donnée peut influencer notre perception et nos actions.

D’ailleurs, on dit que, derrière une crise, se trouvent les plus belles opportunités. C’est à nous de les saisir pour développer notre curiosité et notre empathie : deux fondements des soft skills.

D’abord, la curiosité, cette faculté à poser des questions, à s’intéresser réellement à l’autre, avec une certaine vulnérabilité. Trop souvent, on n’ose pas questionner, par crainte du jugement d’autrui. Pourtant, la curiosité est un vecteur essentiel d’adaptation et de changement que tous gagnent à cultiver.

Ensuite, l’empathie, parce qu’il faut être capable de véritablement comprendre l’autre, pas juste de l’écouter ou de « l’entendre ».

Cette partie de la conférence de Benoit Chalifoux était très émouvante, particulièrement lorsqu’il nous a partagé le décès tragique et accidentel de son frère alors qu’ils étaient tous deux enfants. Il nous a raconté comment sa voisine, qui a épaulé sa mère dans les mois suivant le drame, a su faire preuve d’empathie. Oui, par l’écoute, mais également par une connexion émotionnelle forte et sincère.

Bien sûr, on ne peut pas vivre la même chose que l’autre, mais on peut se mettre à sa place, dans ses souliers, et se soucier de ce qu’il ou elle traverse, même lorsque cela est plus difficile. Regarder la situation du point de vue de l’autre peut grandement aider à instaurer un climat de confiance et de bienveillance.

Le temps : un facteur souvent oublié

Une autre réflexion éclairante de Benoit Chalifoux concerne la notion de temps. Rarement, lorsqu’il est question de soft skills, on nous rappelle qu’il faut du temps pour établir une relation de confiance.

Gagner la confiance des autres ne se fait pas en claquant des doigts. C’est un processus long et continu dans le temps qui demande de la constance et des actions conséquentes. La confiance se bâtit sur des « petits moments », nous dit Benoit Chalifoux.

Ici aussi, le conférencier a évoqué une histoire vécue : celle d’une collègue qui, au lieu de suivre tous les autres au party de Noël, est venue lui prêter main-forte pour terminer le travail colossal qui l’attendait. Un « petit moment » qui a pourtant eu une grande signification. Tellement qu’il s’en souvient encore aujourd’hui, plusieurs années plus tard.

Des outils clés en matière d’habiletés relationnelles

Au terme de sa conférence sur les soft skills, Benoit Chalifoux nous a présenté 4 outils à utiliser dans notre quotidien.

Le premier : l’automotivation. Pour être motivé, tout être humain a besoin d’autonomie, d’affiliation sociale et de compétence. En tant que leader, il est de notre responsabilité de donner un sens au travail de notre équipe en réunissant ces conditions gagnantes :

  • Autonomie : plutôt que de simplement répondre à la question d’un collègue, demandez-lui ce qu’il en pense et ce qu’il ferait pour résoudre le problème.
  • Affiliation : tout le monde est important, quel que soit son titre ou son rôle dans l’organisation. Alors, prenez le temps de mémoriser les prénoms de chacun et de les saluer, en les regardant dans les yeux.
  • Compétence : à l’image d’un enfant qui tombe et se relève en apprenant à marcher, laissez la latitude nécessaire aux autres pour gagner en compétence.

Le second outil : la communication efficace. Attention, il ne s’agit pas que de pratiquer l’écoute active en hochant la tête et en évitant de couper la parole! Il faut aller plus loin. L’écoute est un art en soi, nous explique Benoit Chalifoux. On parle ici d’une écoute naturelle et bienveillante.

  • L’écoute trampoline : ne pas avoir peur d’interrompre la personne quand on est sur le point de perdre le fil de la conversion pour valider notre compréhension et poser des questions. Vous pourriez être agréablement surpris par la tournure de la discussion et l’émergence d’un thème insoupçonné!

Le troisième outil : l’empathie. Connecter émotionnellement avec l’autre, se mettre à sa place et partager une situation, sans jugement, avec lui ou avec elle.

  • Un leader inspirant prouve qu’il se soucie réellement de l’autre, grâce à des paroles et à des gestes altruistes et sensés.

Le dernier outil, et non le moindre : la compassion. C’est mettre l’empathie en pratique pour aider l’autre de manière tangible – comme la collègue de Benoit Chalifoux lors du party de Noël.

  • On a toujours avantage à prendre action, que ce soit pour soutenir ou pour accompagner un ou une collègue.

D’ailleurs, dans un article paru dans le Journal de Montréal, Benoit Chalifoux déclarait : « Lorsque l’on pose un geste de générosité envers quelqu’un, on produit de l’ocytocine, c’est l’hormone du bonheur. Plus on est généreux, plus on a envie d’être généreux. »

Comme quoi les habiletés relationnelles (soft skills) font non seulement du bien autour de nous, mais se révèlent aussi bénéfiques pour nous-mêmes.

Par Maude Lambert-Bonin, rédactrice pour Formabois

Pour en savoir plus sur Benoit Chalifoux, consultez son site web ou procurez-vous son livre Être à son meilleur : L’incroyable pouvoir des habiletés relationnelles.

Le Grand Rendez-vous RH manufacturier sera de retour en 2023 avec de nouvelles conférences. Visitez le site web de l’événement pour plus de détails.

Lisez d’autres articles qui pourraient vous intéresser.

16 novembre 2022
Votre entreprise est confrontée à des départs massifs à la retraite et a de la difficulté à trouver une...
5 octobre 2022
Avez-vous entendu parler de SmartMill? Ou peut-être de son tout nouveau Smart Robot? Chose certaine, ce joueur fait une...