FAOSTAT-Forêts : un outil utile pour les intervenants du secteur du bois qui désirent investir en innovation

20 novembre 2019
FAOSTAT-Forêts : un outil utile pour les intervenants du secteur du bois qui désirent investir en innovation

Le département des Nations Unies responsable du commerce des produits forestiers et du bois, la FAO, élabore depuis de nombreuses années par le biais de l’outil FAOSTAT-Forêts, des statistiques de plus en plus précises sur « la production et le commerce pour de nombreux produits forestiers, en particulier les produits dérivés du bois comme le bois rond, les sciages, les panneaux et la pâte et le papier ». Un outil essentiel pour une entreprise qui désire investir dans l’innovation et connaître les tendances mondiales.

Formabois est allé à la rencontre du responsable de la production des statistiques annuelles des produits forestiers, Arvydas Lebedys, au siège social de la FAO (acronyme anglais pour Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) qui se trouve à Rome, en Italie.

Cet outil est disponible en français à l’adresse suivante :

http://www.fao.org/forestry/statistics/84922/fr/

Il permet aux entreprises du secteur bois, mais également à tout citoyen, d’obtenir gratuitement et facilement des statistiques précises sur la production et le commerce des produits forestiers, mais également sur les flux commerciaux entre les pays, un avantage non négligeable pour une entreprise qui désire innover ou diversifier ses marchés.

FAOSTAT-Forêts est mis à jour régulièrement par l’équipe de la FAO, en plus de la production annuelle des rapports d’analyse en français qui permet aux entreprises de voir les tendances mondiales et locales. À l’image du diagnostic sectoriel du secteur bois produit par Formabois chaque trois années au Québec, les rapports d’analyses sont appuyés par des graphiques, des tableaux précis et une riche bibliographie.

 

Des normes internationales

En plus de la collecte de ces données, la FAO a également le mandat d’élaborer des normes pour les produits du bois. Dans un monde où les échanges entre les pays des produits du bois sont de plus en plus importants, cet outil permet aux entreprises d’obtenir des données standardisées, sans surprise, ce qui rend les investissements potentiels sur d’autres marchés plus faciles pour les entreprises québécoises.

Les données sont obtenues par la FAO auprès des différents pays. Or, même si tous les pays ne possèdent pas des équipes équivalentes attitrées à la collecte, tout est harmonisé pour permettre aux utilisateurs du site d’observer les tendances dans le secteur bois, mais également dans tout autre produit forestier.

Selon monsieur Lebedys, le site web, dont les informations sont disponibles en six langues différentes (français, anglais, russe, mandarin, arabe et espagnol) est fréquenté par des consultants, des institutions financières et des entreprises du secteur bois.

Petite anecdote : lors du Carrefour Forêts 2019, organisé en avril par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, un représentant de la FAO était présent à l’événement. Signe de la popularité des statistiques auprès de l’industrie forestière et du bois, en quelques minutes seulement, au tout début de l’événement, tous les rapports produits par l’équipe FAOSTAT-Forêts en format papier s’étaient envolés.

Par Vincent Rochette

Correspondant Europe

Lisez d’autres articles qui pourraient vous intéresser.

26 novembre 2019 - Capital humain
Afin de communiquer les nombreux avantages de la formation continue pour les travailleurs de l’industrie de la transformation du...
7 novembre 2019
À seulement 20 minutes de Sherbrooke se trouve une usine unique en son genre, qui place le Canada à...