Eurobois 2020 : la technologie québécoise présente à Lyon

La vitrine sur le marché français et européen qu’offre le salon Eurobois 2020 qui se tenait à Lyon en France du 4 au 7 février est une belle opportunité pour le Québec de démontrer son expertise et ses produits de transformation du bois.  C’est le cas du groupe OSI de Saint-Georges de Beauce qui a présenté sa raboteuse.  L’équipe d’OSI a accepté de répondre aux questions de Formabois.

 

Formabois : Quelle est la raison de votre présence à Eurobois 2020?

Karine Bolduc, coordonnatrice marketing/communications :   Nous sommes en introduction du marché européen depuis 1 an et demi de façon plus sérieuse. Nous avons un distributeur en France. Ce fut notre 2e participation à Eurobois, mais c’était la première fois que notre raboteuse était sur place et en fonction. Nous avons participé pour la première fois à la foire LIGNA (Allemagne, 2019), avec notre raboteuse en démonstration pour le marché de l’Europe de l’Est.

Notre machine se promène entre autres, dans plusieurs usines pour permettre aux clients potentiels de faire des démonstrations avec leur propre bois.

 

En quoi le salon est pertinent pour le développement de vos affaires?

Le salon nous permet de rencontrer des clients potentiels, mais surtout de faire comprendre notre concept innovateur (qui a fait ses preuves en Amérique du Nord pendant plus de 20 ans), au marché français. Avec notre équipement en démonstration, les clients potentiels peuvent constater d’eux-mêmes la véracité du concept, en plus de voir les composantes de la machine et de nous poser leurs questions au sujet de leurs différentes applications.

 

Parlez-nous un peu de OSI machinerie et OSI précision?

Notre division OSI Machinerie se spécialise dans la conception et la fabrication d’équipements à la fine pointe de la technologie pour la transformation du bois.

Notre division OSI Précision, quant à elle, à l’aide de son parc d’équipements numériques des plus complets vous offre des solutions clé-en-main, par l’usinage, l’assemblage et le soudage de pièces complexes.

 

En termes de main-d’œuvre et de formation dans la section bois, quels sont les défis auxquels vous êtes confrontés?

Nous avons certes un enjeu de main-d’œuvre, mais plutôt au niveau d’OSI Précision (machinistes). Nous avons comblé nos postes à l’immigration.

Site web d’OSI : https://groupeosi.ca/

Vincent Rochette, correspondant Europe pour Formabois

EUROBOIS 2020- Une fraiseuse guidée à la main

Shaper Origin a créé la première fraiseuse CNC à main, un outil utile pour les pièces déjà installées ou trop grandes pour une fraiseuse stationnaire traditionnelle. 

Formabois était présent pour l’une des démonstrations à l’occasion de la foire Eurobois 2020 à Lyon, en France. 

Précise au 10e de millimètre près, la fraiseuse découpe les contours 2D et corrige automatiquement  les défauts. Facile à maniée, tout est fait à partir de l’écran : alignement précis des axes, design, plongée motorisée, une fonction de rétractage automatique est également intégrée, ce qui permet de protéger la pièce, lors de l’usinage.

Vincent Rochette, correspondant Europe pour Formabois

EUROBOIS 2020- Robotri : pour trier automatiquement le bois à la sortie du séchoir

Dans le cadre du salon Eurobois, où Formabois était présent, l’entreprise française A2C, en collaboration avec l’entreprise belge imax pro a présenté le Robotri, robot qui effectue le tri automatique et en continu du bois à la sortie du séchoir.

Actuellement deux de ces impressionnantes structures sont en cours de commercialisation en Europe.  Grâce à l’intelligence artificielle, le système trie selon les critères précis de l’opérateur.  Des planches allant jusqu’à 6 mètres peuvent être scannées sur une ou deux faces.

Selon la compagnie A2C, cette technologie renferme plusieurs avantages importants.  Par exemple, dans un contexte de pénurie de main d’œuvre, l’utilisation par une entreprise de cet outil contribue à diminuer notamment les difficultés inhérentes au recrutement.  La cadence est régulière et constante.

De plus, l’importance du classement du bois tout comme le faible encombrement de bois au sol représentent des avantages compétitifs dans une usine.  Le dépilage est automatique et les baguettes placées entre les rangs de bois sont retirées par le robot.

Vincent Rochette, correspondant Europe pour Formabois

EUROBOIS 2020- Oakbot, premier robot de fraisage numérique portatif au monde

Dans le cadre du salon Eurobois, où Formabois était présent, l’entreprise française EPUR a présenté le robot Oakbot « la première machine de fraisage à commande numérique portative au monde. »

Destinés aux professionnels de la construction bois, Oakbot, robot de charpente portatif dont les dimensions sont de  620 x 450 x 655 mm, permet l’usinage de bois en un temps très rapide.  En fait, pour un même travail de pièces uniques, Oakbot est deux fois plus rapide.  Pour un travail de pièces en série, on parle d’une rapidité quatre fois supérieure.

Contrairement aux machines traditionnelles, l’innovation d’epur ne nécessite pas d’intervention supplémentaire.  Une fois les consignes entrées sur l’écran tactile, tout se fait automatiquement et ce dans toutes les positions.   La sécurité est également augmentée, car le robot travaille seul.

Les géométries d’assemblages suivantes sont possibles : double mortaise, double tenon, enfourchement, mortaise, queue d’aronde femelle, queue d’aronde mâle, tenon, tenon à épaulement et tenon à double épaulement.

Le « robot de taille 3 axes garantit une précision et une qualité d’usinage équivalentes aux meilleures machines numériques stationnaires. » La précision est à 1/10 de mm, ce qui augmente la qualité du travail.

Le robot Oakbot était d’ailleurs récemment présenté au Palais de l’Élysée, siège de la présidence française, dans le cadre d’une exposition qui valorisait les produits fabriqués en France.

 

Site web : Epur.io

Vincent Rochette, correspondant Europe pour Formabois

Eurobois 2020 : Formabois et le Cégep de St-Félicien présentent les opportunités de travail et de formation du bois au Québec

Dans le cadre du salon du bois, des techniques de transformation et de l’agencement, Eurobois 2020, qui se tenait à Lyon, en France du 4 au 7 février, Formabois et le Cégep de St-Félicien ont présenté aux participants un portrait du marché du travail dans le secteur bois au Québec et les possibilités de formation offertes.

Près de 400 exposants professionnels français et internationaux étaient présents dans cette foire présentée aux 2 ans.  Plusieurs étudiants de lycées français et de travailleurs expérimentés cherchant à se «reconvertir» ont pu assister à la présentation de Formabois et du Cégep de St-Félicien à l’espace Campus Eurobois du salon.

Le correspondant de Formabois pour l’Europe, Vincent Rochette, a dressé un portrait de l’industrie québécoise du bois, en plus de présenter les enjeux et  les défis auxquels sont confrontés les entreprises du secteur. Pénurie de main d’œuvre, difficultés de recrutement ainsi que les moyens mis en œuvre pour relever ces défis, tout a été abordé.

Selon les données de Formabois, 39% des entreprises ont des postes vacants.  Scieries, usines de placage, usines de panneaux, préfabrication de bâtiments, les besoins sont nombreux dans les sous-secteurs de l’industrie.

Le secteur de la transformation du bois au Québec, ce sont 28 000 emplois répartis dans 1200 entreprises.

 

Solution formation

Le directeur adjoint des études du Cégep de St-Félicien, France Voisine, a ensuite présenté les offres de formation de la filière bois offertes aux étudiants étrangers intéressés par une formation et une carrière au Québec.

Les deux programmes de cet établissement du Lac-Saint-Jean sont la Technologie de la transformation des produits forestiers et l’Aménagement de la ressource forestière.  À titre d’exemple, monsieur Voisine a mentionné que le taux d’insertion professionnelle des diplômés frôle les 100%, un argument intéressant pour des européens qui désirent choisir le Québec.   Fait intéressant à noter également, une entente en éducation entre la France et le Québec permet aux étudiants français de bénéficier des mêmes droits de scolarités que les Québécois dans les établissements collégiaux.

Formabois et le Cégep de St-Félicien ont également tenu un kiosque conjoint tout au long de l’évènement, un bel exemple de partenariat et de concertation.

Pour plus de détails sur Eurobois : https://www.eurobois.net/fr