LIGNA 2019 : une scierie avec des équipements aussi précis qu’en médecine

13 juin 2019
LIGNA 2019 : une scierie avec des équipements aussi précis qu’en médecine

La scierie du futur ? Et si elle existait déjà ? C’est en tout cas la prétention de l’entreprise italienne Microtec qui a profité de LIGNA 2019, le plus grand rendez-vous de travail du bois et de transformation du bois, de machines et d’outils, à Hanovre en Allemagne, où Formabois était présent, pour présenter trois technologies.

Plus spécifiquement, Microtec a présenté trois produits distincts.  D’abord, le CT Log, CT pour Computed Tomography, une technologie comparable à la scanographie médicale.  Cette fois, ce n’est pas un corps humain que l’on examine, mais une bille de bois.  Avec la reconstruction digitale et en 3D de toute la bille, on peut voir la grandeur et la position de tous les défauts internes.  Elle peut, entre autres, détecter les nœuds sains, les nœuds morts, les poches de résine, la pourriture lourde, les métaux, des pierres, l’espacement des anneaux, etc.   Elle reconnaît également les essences de bois.

« Cette méthode utilise un capteur de rayons X qui tourne autour du billon ainsi qu’un algorithme mathématique novateur pour permettre le balayage tomographique à rayons X à haute vitesse et à haute résolution », selon l’entreprise.

La machine évalue également l’apparence et la qualité du produit avant qu’il ne soit transformé.   C’est un logiciel qui détermine ensuite la meilleure façon de couper, gardant toujours en mémoire d’obtenir le potentiel maximal comme produit final.

La vitesse du convoyeur est de 180 mètres par minute, avec un champ de vision de 800 millimètres sur des billes d’une longueur maximale de 25 mètres.  Cette technologie permet la maximisation d’une bille, augmentant ainsi la valeur des produits sur le marché.

Un seul CT Log est présentement à l’essai au Canada, chez Conifex dans le nord de la Colombie-Britannique.

Logeye et Goldeneye

L’autre équipement de Microtec est le scanneur Logeye qui ne permet pas une reconstruction de la bille, mais qui permet toutefois de donner des mesures précises, grâce à une caméra panoramique de 360 degrés. Avec Logeye, il est également possible de détecter des défauts éventuels. « Logeye 300 scanner de qualité multicapteurs détermine la qualité géométrique, optique et structurelle du tronc et reconnaît les défauts du bois à l’intérieur du tronc », affirme Microtec..  Trois entreprises québécoises utilisent le Logeye.

Dans le cas de CT Log comme de Logeye, l’utilisation d’un logiciel pour maximiser la coupe du bois est essentielle.

Finalement, la technologie Goldeneye 900, un scanneur de bois transversal qui « détermine la qualité de bois vert, sec ou raboté en une seule opération de toutes les quatre faces » a également été présentée dans le cadre de la thématique sur la scierie 4.0.

Vincent Rochette

Correspondant Europe pour Formabois 

Pour plus d’informations : https://microtec.eu/fr/catalogue/products/

 

Lisez d’autres articles qui pourraient vous intéresser.

26 juin 2019
À l’occasion de LIGNA 2019, le plus grand rendez-vous de travail du bois et de transformation du bois, de...
26 juin 2019
Aux États-Unis seulement, en 2015, 2 milliards de palettes de bois étaient en service. Une industrie dont dépendent 173 000...
Restez branché sur le domaine de la transformation du bois!
Inscrivez-vous à notre
infolettre